Les toilettes sèches

Les toilettes sèches économiser l’eau

35% de notre facture d’eau se justifie par le fait de tirer la chasse d’eau. Au total ce sont 10 à 12 litres d’eau POTABLE qui partent dans nos canalisations. Alors que l’on sait que l’eau est et va devenir un problème environnemental majeur, ce gaspillage quotidien est alarmant. Et oui, qu’on se le dise, l’eau potable est une ressource qui devient de plus en plus coûteuse mais surtout de plus en plus rare. Pourtant, dans vos déjections il existe une certaine quantité de matière organique, qui après compostage, peut servir à fertiliser les terres agricoles. Voilà donc le concept des toilettes sèches.

Le principe est simple : les toilettes sèches remplacent l’eau par des végétaux secs comme des copeaux ou de la sciure. Ainsi, les excréments sont récupérés pour faire du compost. L’intérêt, vous l’aurez compris, est de ne pas utiliser d’eau du tout. Vous réalisez donc des économies et vous participez ainsi à la préservation de l’environnement. Et pour cause, en utilisant le système des toilettes sèches, vous évitez de polluer l’eau. Par conséquent, les opérations d’épurations des eaux usées deviennent beaucoup moins importantes. Outre la partie écologique et économique, en terme d’installation, vous évitez de faire des travaux de plomberie. Avec un peu d’idée et un peu de bricolage, vous pouvez créer dans vos toilettes sèches une ambiance mois froide que dans des sanitaires traditionnels.

Si vous optez pour cette alternative, sachez qu’il ne faut pas être un as du bricolage. Des connaissances de base suffisent. Reste à réaliser un caisson, qui servira de siège comme pour un WC normal ; ensuite placer un récipient qui recevra les excréments. Vous pouvez très bien utiliser une poubelle. Quant aux copeaux ou à la sciure, demandez à la scierie du coin. Ces déchets vous seront vendus pour une poignée d’euros. Au total, votre installation de toilettes sèches ne vous coûte qu’une trentaine d’euros.

Comments are closed