L’énergie éolienne

L’énergie propre la moins coûteuse à produire

Les moulins à vent, vieux comme Eole, le dieu du vent dans la Grèce Antique, ont donné naissance aux éoliennes. L’idée est enfantine, se servir de la force du vent pour produire de l’énergie. Le vent s’engouffre donc dans les pales de l’appareil, qui, par conséquent tournent et entraîne, grâce au rotor et à la génératrice, la production d’électricité. Seule indication, le vent doit souffler suffisamment fort, au minimum 15km/h, pour déclencher le mécanisme.

L’énergie éolienne est utilisée de deux manières. Tout d’abord d’un point de vue mécanique : la force du vent sert à pomper de l’eau, à faire avancer un navire, ou à faire tourner la meule d’un moulin. Cette technique ancestrale présente donc un aspect mécanique principal. L’homme a recours à une force extérieure pour le suppléer dans son travail. D’ailleurs de nombreux pays en voie de développement ont adopté ce système d’éoliennes mécaniques, notamment pour satisfaire leur besoin en eau. Aujourd’hui avec les avancées technologiques considérables, les éoliennes fournissent de l’énergie électrique. Par un dispositif de stockage d’énergie, la production est emmagasinée et peut être utilisée intemporellement.

Dans le domaine de l’énergie renouvelable, on retrouve deux catégories d’éoliennes. Conçues pour des besoins individuels ou des petits réseau collectifs, les aérogénérateurs domestiques produisent et fournissent de l’électricité sur des sites isolés. A contrario, des éoliennes de grandes puissances sont raccordées aux réseaux nationaux pour alimenter le territoire. Ces unités sont donc une source de production non négligeable qui s’ajoute aux réacteurs nucléaires, aux barrages hydro-électrique et aux centrales électriques à charbon. Cependant, il est important de signaler que les puissances générées et les impacts sur l’environnement ne sont pas les mêmes. Classée dans la catégorie des énergies renouvelables, l’énergie éolienne est une énergie propre. En effet, ces installations n’engendrent aucune pollution. Aucune création de gaz à effet de serre et aucune production de déchets toxiques ou radioactifs, autant dire que l’enjeu environnemental est considérable. Chaque megawatt-heure d’électricité produit par l’énergie éolienne aide à réduire de 0,8 à 0,9 tonne les émissions de CO2 produites chaque année par la production d’électricité avec le charbon ou le diesel.

La majorité des éoliennes sont silencieuses. Pourtant depuis peu, les opposants mettent en avant l’argument de la nuisance sonore. Mais les éoliennes modernes présentent des niveaux sonores difficilement perceptibles à quelques centaines de mètres. A titre d’exemple, une unité d’une puissance de 500 kW produit un niveau acoustique d’environ 50 décibels, soit l’équivalent du bruit dans un bureau. A noter que tout projet de parc éolien, fait l’objet d’une analyse des impacts visuels (intégration dans le paysage) et sonores. Quant à son impact sur la faune et la flore, de nombreuses études ont prouvé que les éoliennes ne présentent aucun danger pour les oiseaux et les espèces sauvages. D’ailleurs, les projets de fermes éoliennes offshores sont en pleine expansion. Affranchit des problèmes esthétiques et sonores, cette solution est d’autant plus efficace que le vent est beaucoup plus fort au large des côtes. Enfin, sachez que vous aussi en tant que particulier vous pouvez bénéficier de l’électricité éolienne chez vous. Grâce à des aérogénérateurs, produisez votre électricité pour votre consommation personnelle ou distribuez la sur le réseau.

Navigation

Comments are closed