Autonomie

Autonomie et economie les clefs pour un habitat écologique

Lorsque l’on décide d’aborder la construction de sa maison sous un angle écologique, plusieurs idées s’entremêlent dans notre esprit. L’éco habitation résumée en deux mots clés : autonomie et économie.

Pour l’autonomie, on s’accordera à dire que se lancer dans l’éco construction relève plutôt d’une démarche, certes courageuse, mais plutôt solitaire, dans le sens où l’on s’attend à une longue traversée du désert. Pourtant même s’il on fait le choix de se passer des services de professionnels, bien entouré, on peut y arriver. Et puis des conseils sur le net, ou encore dans les livres ce n’est pas ce qui manque. C’est ce qu’on appelle l’auto construction assistée. Vous l’aurez compris, entourez vous de fidèles amis, armez vous d’un bon équipement, et tous à vos outils !

D’un point de vue économique, l’auto construction est rentable. En effet, vous économisez le coût de la main d’ouvre. En faisant vous-même, vous évitez ainsi d’avoir recours à des professionnels. Mais par économie, entendez aussi économie d’énergie. Grâce à l’utilisation de matériaux non polluants et recyclables, vous réduisez les dépenses énergétiques liées à la construction. Puis, dans la continuité, optez pour les énergies renouvelables pour alimenter votre habitation en énergie. Géothermie, éoliennes, énergie solaire, hydraulique, biomasse, bref le choix est vaste et vous perpétuez ainsi votre souci de respect de l’environnement. De nombreuses aides financières sont accordées par l’Etat et par les collectivités pour développer l’utilisation des énergies renouvelables.

Les derniers articles à consulter pour Autonomie

Les matières organiques pouvant devenir des sources d’énergie

En matière d’énergies renouvelables, on fait souvent appelle aux sources d’énergies naturelles. Ainsi, la biomasse utilise l’ensemble des matières organiques dans la production d’énergie. Ce principe s’applique aux produits organiques végétaux et animaux utilisés à des fins énergétiques et agronomiques.

La géothermie, la chaleur de la terre

3ème, derrière la biomasse et l’énergie hydraulique, la géothermie occupe une place importante dans le domaine des énergies renouvelables en France. Et pour cause, le principe est simple : extraire l’énergie contenue dans le sol pour l’utiliser sous forme de chauffage ou d’électricité. Cela semble curieux, mais nous avons sous nos pieds, un réservoir de chaleur impressionnant, qui offre une énergie renouvelable, écologique et surtout disponible 24 heures sur 24 et 365 jours sur 365. Vous l’aurez compris, la géothermie est par conséquent l’énergie du développement durable.

L’énergie propre la moins coûteuse à produire

Les moulins à vent, vieux comme Eole, le dieu du vent dans la Grèce Antique, ont donné naissance aux éoliennes. L’idée est enfantine, se servir de la force du vent pour produire de l’énergie. Le vent s’engouffre donc dans les pales de l’appareil, qui, par conséquent tournent et entraîne, grâce au rotor et à la génératrice, la production d’électricité. Seule indication, le vent doit souffler suffisamment fort, au minimum 15km/h, pour déclencher le mécanisme.

L’énergie hydraulique

Se servir des éléments naturels comme le vent ou l’eau pour produire de l’énergie, une méthode qui remonte à l’Antiquité. Nos ancêtres l’avaient bien compris, l’eau est une source d’énergie incontestable. Ils ont donc appris à domestiquer la force motrice de l’eau, et ça depuis très longtemps puisque les plus anciennes machines hydrauliques datent d’environ 2500 avant Jésus-Christ.

l’énergie photovoltaïque

Le principe est enfantin : utiliser le soleil pour produire de l’énergie ; c’est ce qu’on appelle l’énergie photovoltaïque. Par un procédé utilisant des panneaux photovoltaïques, la lumière du soleil est directement transformée en électricité. Techniquement ces panneaux solaires sont composés de photopiles, eux mêmes constitués de silicium, qui abrite des électrons. Concrètement donc, les rayons du soleil stimulent les électrons qui entrent en mouvement et produisent de l’électricité. Cette production peut alors être stockée dans des batteries ou converties à l’aide d’un onduleur pour être distribuée sur le réseau.

Articles Autonomie

 

Comments are closed