Architecture bioclimatique

Confort écologie et respect de l’environnement

Allier confort et économie d’énergie, c’est possible grâce à l’architecture bioclimatique. Le procédé est simple, mais il fallait tout de même y penser : conjuguer confort, écologie et respect de l’environnement. Concrètement, l’architecture bioclimatique tire au maximum parti du climat. Lors de la construction, l’implantation et l’orientation de la maison seront étudiées méticuleusement. Vous l’aurez compris, on préférera une orientation sud pour une meilleure utilisation du soleil. Idéalement la maison sera positionnée à l’abri d’un talus ou d’un écran de végétation coté Nord. On optimise ainsi les pertes dues aux vents froids.

De même pour le choix des matériaux, on penchera pour des matières à forte inertie thermique, afin d’emmagasiner le plus d’énergie possible. Dans une démarche similaire, optez pour des matériaux qui respirent comme le bois ou le chanvre pour régulariser le taux d’humidité de votre logement. Vous pouvez également disposer des plantes à l’intérieur de votre maison, ce qui contribuera aussi à régler le degré d’humidité de l’air. Dernier point important, l’enveloppe de la maison doit être la plus compacte possible. En effet, toujours dans un soucis énergétique, moins la surface en contact avec l’extérieur est grande, moins il y aura de déperditions thermiques.

Cette technique qui parait innovante, est pourtant utilisée depuis très longtemps. Redécouverte au début des années 70, l’architecture bioclimatique a allié traditions et technologie. Aujourd’hui, la maison bioclimatique confère aux habitants une certaine qualité de vie dans un habitat sain. Le but principal de ce type de construction est de créer une symbiose entre l’habitation, le confort et le respect de l’environnement. D’un point de vue écologique, la consommation d’énergie est réduite considérablement. Grâce aux techniques de l’éco construction, les habitants évoluent dans un espace sain. D’un point de vue économique, les bénéfices sont énormes étant donné la réduction des besoins énergétiques. Ainsi, que ce soit pour le chauffage en période froide, le rafraîchissement en période chaude, la ventilation, l’éclairage du bâtiment, vous réalisez des économies.

Comments are closed